Derrière le projet Black Devil Disco Club, Bernard Fèvre a connu une vie en deux temps. Véritable pionnier du space disco, le français avait laissé sa carrière et ses albums gravés sur cire en suspens dans les années 80, jusqu’au jour où le label Aphex Twin relance la machine en rééditant « Disco Club » en 2004. Le véritable succès arrivera en 2015 quand le label Alter K décidera de remasteriser ses trois premiers albums : SuspenseCosmic 2043 et Disco Club. Black Devil aura dû attendre la soixantaine pour que sa musique, qui avait des années d’avance sur tout le monde, ne soit finalement reconnue et qu’il puisse se produire dans les clubs du monde entier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*