Le nom étrange mais évocateur du Prieur de la Marne est un hommage à Pierre-Louis Prieur, personnage clé de la Révolution française,  surnommé « Crieur de la Marne » pour son éloquence extraordinaire, ses talents oratoires et son charisme.

Le Prieur de la Marne ne vise pas à provoquer une révolution dans le processus de création musicale puisqu’il s’intéresse seulement à  mélanger des trésors de la pop qui ont été plus ou moins laissés de côté, pour en faire des éditions charmantes et inattendues, dans lesquelles François Mitterrand rencontre Yves Simon alors que Romi Schneider a rendez-vous avec Lucio Battisti. Au Pyramid Festival, il proposera des mixs coups de soleil du haut de sa chaise d’arbitre de tennis.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *