Bref, depuis Gainsbourg, la liste des ceux à l’avoir pratiqué s’est considérablement agrandie, au point que cela pourrait presque devenir un genre à part. Un genre qui lutterait contre la chanson française et où Houellebecq, Gontard, Pierre Vassiliu et quelques autres (même Philippe Léotard et Alfred Panou, le premier rappeur de France avec l’Art Ensemble of Chicago) formeraient un club de super héros déprimants mais évitant de bassiner tout le monde avec leur jeu de cordes vocales. Cette playlist leur est dédiée, et c’est à écouter très lentement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*