A votre avis, quelle meilleure idée que de demander à un pur schizo capable de pondre un album tous les 6 mois que de lui demander de s’auto-analyser dans une interview où il assurerait lui-même questions et réponses ?

La dernière fois, on avait demandé à Ty Segall de s’allonger sur un divan de psychiatre pour répondre à nos questions. Cette fois, on lui a simplement proposé de faire tout le boulot lui-même. C’était peu de temps avant son passage à la Route du Rock, en 2017, soit six mois avant « Freedom’s Goblin », son nouvel album qui sortira le 26 janvier chez Drag City. On vous conseille vivement de réserver votre copie en attendant son successeur qui devrait certainement arriver avant même que vous ayez fini d’écouter celui là.

Interview : Bastien Landru, Vernon
Montage : Karine Grouhel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*